Les collections

Comment éliminer le gazon: conseils sur ce qu'il faut faire avec le gazon retiré

Comment éliminer le gazon: conseils sur ce qu'il faut faire avec le gazon retiré


Par: Liz Baessler

Lorsque vous aménagez un paysage, vous creusez et vous déplacez beaucoup. Que vous retiriez du gazon pour faire place à un chemin ou un jardin, ou pour commencer une nouvelle pelouse à partir de zéro, une question demeure: que faire de l'herbe creusée une fois que vous l'avez. Continuez à lire pour en savoir plus sur ce qu'il faut faire avec le gazon retiré.

Comment éliminer le gazon?

Ne vous en débarrassez pas; utilisez-le à la place. La chose la plus simple à faire avec le gazon fraîchement creusé est de le réutiliser. S'il est en bon état et que vous avez une autre zone qui a besoin d'herbe, vous pouvez simplement le déplacer. Cependant, il est important de bouger rapidement, de préférence dans les 36 heures, et de garder le gazon humide et à l'ombre pendant qu'il est hors du sol.

Nettoyez le nouvel emplacement de la végétation, mélangez un peu de compost dans la couche arable et mouillez-la soigneusement. Posez le gazon, les racines et arrosez à nouveau.

Si vous n’avez pas besoin de nouveau gazon n'importe où, vous pouvez l'utiliser comme une bonne base pour les lits de jardin. À l'endroit où vous voulez que votre jardin soit, posez le gazon et recouvrez-le de plusieurs pouces (10 à 15 cm) de bonne terre. Vous pouvez planter votre jardin directement dans le sol - avec le temps, le gazon en dessous se décomposera et fournira à votre jardin des nutriments.

Créer un tas de gazon à compost

Un autre moyen populaire et très utile d'éliminer le gazon est de faire un tas de gazon de compostage. Dans une partie éloignée de votre cour, posez un morceau de gazon en plaques. Empilez plus de morceaux de gazon dessus, tous face cachée. Mouillez soigneusement chaque morceau avant d'ajouter le suivant.

Si votre gazon est de mauvaise qualité et plein de chaume, saupoudrez de l'engrais riche en azote ou de la farine de graines de coton entre les couches. Vous pouvez empiler les couches aussi haut que six pieds (2 m.).

Une fois que votre tas de gazon à compost est aussi haut qu'il va l'être, couvrez le tout dans du plastique noir épais. Pesez les bords contre le sol avec des pierres ou des parpaings. Vous ne voulez pas que de la lumière pénètre. Laissez reposer votre tas de gazon de compostage jusqu'au printemps suivant et découvrez-le. À l'intérieur, vous devriez trouver un compost riche prêt à l'emploi.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur l'entretien général de la pelouse


Effectué correctement, le compostage crée une matière organique stérile qui ne fait que du bien à votre jardin et aux plantes qu'il contient. Cependant, presque tous les jardiniers qui pratiquent le compostage ont parfois vu des plantes «volontaires» germer dans le jardin où le compost a été épandu.

Cela peut en fait être plutôt charmant lorsque les volontaires sont de minuscules plants d'impatiens, des plants de tomates ou même des citrouilles qui se portent volontaires parce que les dernières lanternes de Halloween / s ont été ajoutées au tas de compost. C'est beaucoup moins charmant quand les plantes volontaires sont des centaines de pissenlits ou de minuscules brins de liseron ou de digitaire qui pénètrent dans le jardin via le compost que vous épandez.

Un jardinier qui subit une telle explosion de mauvaises herbes spontanées pourrait bien renoncer complètement au compostage, ou au moins arrêter d'ajouter des mauvaises herbes au tas de compost. Pour être clair, il n'y a aucune raison d'arrêter le compostage des mauvaises herbes. Avec un léger ajustement du processus de compostage, vous pouvez vous assurer que les mauvaises herbes et leurs graines seront complètement tuées et ne seront pas ressuscitées là où vous le voulez le moins.


Si votre abri de jardin est solide et que l'imperméabilisation est en bon état, vous pouvez utiliser votre ancien gazon pour faire un toit vert vivant.

Un toit en gazon est une caractéristique courante dans de nombreux pays - mais vous avez besoin d'un bâtiment robuste pour en supporter un

Il isolera magnifiquement le bâtiment et est idéal pour la faune. Cependant, vous devez être confiant en bricolage et vous devez apprendre les bases de la toiture verte avant de commencer. Sinon, vous vous retrouverez avec un hangar effondré avec votre ancien gazon.


Compostage de l'herbe avec les racines attachées.

Je viens de déterrer une partie de mon herbe pour faire un lit végétarien surélevé.

Maintenant, je n'ai plus que le reste de ma cour à parcourir. Soupir.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le but.

Le fait est que maintenant j'ai une pile entière de bandes de gazon que j'ai arrachées. Que faire avec eux?? Puis-je les mettre dans un tas de compost?

Je n'ai commencé le compost que récemment et je ne sais pas si j'obtiendrai un tas "chaud". Je crains que si je mets de l'herbe avec les racines et tout dans le tas, alors je ferai pousser de l'herbe de tous mes parterres plus tard.

Mais envoyer tout ce tas d'herbe et de terre à une décharge ne semble pas juste.

Oh, et une autre chose: pour référence future, est-il nécessaire de déterrer l'herbe? Est-il possible de simplement poser du carton et de construire ensuite le lit surélevé si profondément que l'herbe ne remonte jamais à travers? Ou est-ce une chimère? Si cela est possible, alors combien de pouces de profondeur le lit surélevé doit-il être pour vaincre l'herbe?

Cela peut être six sur une douzaine et une demi-douzaine de l'autre. Parce que ce n'est pas vraiment facile de brouiller tout ce mélange de terre dans le lit surélevé pour le remplir de toute façon. Il ne s'agit donc peut-être pas de moins de travail que de simplement creuser l'herbe.

Quelqu'un d'autre peut gérer la deuxième partie. Les bandes de gazon. Je m'empilerais / m'empilerais par eux-mêmes et l'herbe à l'intérieur pourrirait. Après quelques mois, retirez le gras vivant et déterrer la saleté de l'intérieur devrait être agréable, bien que les graines de mauvaises herbes soient en sommeil. Sauf si vous avez de l'herbe à rhizome herbeuse comme la zoysia. qui pourrait revenir vous hanter. Je trouve généralement des endroits à l'écart pour les touffes d'herbe et le gazon.

Meilleure astuce pour le compostage du gazon: mettez-le dans le tas à l'envers. Il ne pourra pas grandir avant de pourrir.

Je viens de construire un lit surélevé sur ma pelouse l'automne dernier. J'ai utilisé de vieilles boîtes d'expédition Amazon.com, coupées et posées à plat, comme première couche. Je les ai trempés avec mon tuyau d'arrosage pour les empêcher de souffler pendant que je travaillais.

Ma couche suivante était d'environ un pied de papier de bureau déchiqueté à sec (il m'en restait beaucoup de deux entreprises familiales qui déchiquetaient * tout *). J'ai trempé cette couche aussi, et elle est tombée à environ 4 "d'épaisseur. Le carton aurait suffi à tuer l'herbe, mais j'avais tout ce papier et nulle part où le mettre, alors je l'ai ajouté.

Viennent ensuite la terre végétale en vrac et le compost fini en vrac, mélangés à environ 50/50.

En plus de cela, j'ai jeté environ 5 gallons de marc de café pour amener les vers.

La dernière étape était un léger saupoudrage de graines de trèfle blanc pour former une culture de couverture. Il maintiendra le sol en place et fixera également l'azote de l'air dans ses racines.

Dans une semaine ou deux, je retournerai le trèfle en dessous pour faire un joli lit de semences moelleux.

Si vous avez le type d'herbe qui pousse à partir de coureurs souterrains, comme l'herbe Burmuda, mettez-la dans le collecteur de déchets. Si vous ne le faites pas, il continuera de grandir, peu importe ce que vous faites. Été là-bas fait ça!

L'eau bouillante tue tout.

Merci pour tous les conseils jusqu'à présent.

Je n'ai aucune idée du type d'herbe que j'ai, mais je sais que ça envoie des coureurs partout. C'est juste l'une des nombreuses raisons pour lesquelles je déteste ça.

J'ai suivi les conseils de Sallyg et j'ai tout empilé dans ma cour arrière pour le moment.

Je pensais que j'allais acheter une sorte de matière plastique noire et la couvrir et la laisser reposer comme là pendant notre été chaud et sec. Ensuite, cette fois l'année prochaine, enlevez le plastique et voyez ce qu'il y a là-dessous et peut-être en faire un lit surélevé.

Supposons que ce soit une espèce d'herbe très envahissante. Est-ce que rester assis sous du plastique noir pendant un an le tuera?

Je peux faire le truc de l'eau bouillante suggéré par Puddlepirate, bien que j'aie pas mal de tas à tuer, donc il semble que cela prendra très, très longtemps.

Je pensais aussi que je pourrais le vaporiser avec Roundup et ensuite attendre un an. Je vais chercher sur Google maintenant et voir combien de temps il faut pour se dissiper. Quelqu'un a-t-il des idées à ce sujet?

Ha! Je viens de googler le truc de la rafle et de réaliser la boîte de vers qui est. (Et pas le bon genre de vers vermicompost-y non plus, apparemment).

Les informations sur le `` net '' semblent aller de: vous pouvez planter des légumes dans le sol immédiatement après avoir tout tué avec rafle à la pulvérisation d'arrondi revient à violer la terre.

La vérité, comme pour la plupart des choses, se situe probablement quelque part au milieu, mais dans tous les cas, je n'essaierai probablement pas cette voie. Je vais probablement faire une combinaison d'eau bouillante et de plastique noir et voir ce qu'il y a là-dessous au printemps prochain.

Mais je suis toujours ouvert à tous les conseils ou pensées de quiconque. Merci encore.

Ok - un peu plus sur Google et j'ai développé mon plan d'attaque.

Je vais couvrir ma pile de plastique noir. Cet été, quand il fait chaud comme les hades, je vais découvrir le tas plusieurs fois et soit verser de l'eau bouillante dessus, soit le vaporiser de vinaigre.

Puis au printemps prochain, je vais travailler dans du compost, de l'écorce de pin, etc., et en faire un lit surélevé.

Ensuite, dans environ un an et demi, je reviendrai ici et vous dirai si l'herbe est revenue et me rend fou. :-)

Vous êtes l'un des plus rares - qui fait une petite recherche sur votre propre question et revient pour nous aider!
Je suis d'accord que le recouvrir d'un plastique épais devrait le cuire / l'étouffer / le faire mourir de faim pendant l'été. Si cela bloque la lumière, vous êtes prêt à partir. (J'ai essayé un sac poubelle et j'ai découvert qu'ils étaient trop fins)

seran72 - couvrir l'herbe que vous avez ne la tuera pas. Le mettre dans une pile ne le tuera pas.

Nous avons essayé de le mettre dans un contenant scellé pendant plusieurs mois, et il a poussé dans le noir!

Épargnez-vous beaucoup de temps et d'ennuis, et jetez-le! Été là-bas fait cela, il a fallu trois ans pour comprendre que nous aurions dû le jeter pour commencer.

Honeybee, je prends à cœur ce que vous dites. Ce n'est pas la réponse que je veux entendre, mais je pourrais simplement m'en débarrasser, ou bien l'utiliser pour encercler une zone où cela ne me dérange pas d'avoir de l'herbe.

Cela dépendra du type d'herbe. J'ai fait tout ce que quiconque a jamais recommandé à ce [email protected] * $ # san augustine et. ici ça revient. Tristement, je suggérerais que s'il a des coureurs, écoutez Honeybee.

brigidlily - J'ai combattu l'herbe de Saint-Augustin dans ma cour avant pendant dix ans lorsque je vivais dans le sud de la Floride.

J'étais déterminé à gagner la bataille contre Burmuda lorsque je déménagerais ici.

L'herbe qui pousse avec les coureurs ne peut pas être renversée et on s'attend à ce qu'elle meure, ce qui est l'erreur que j'ai commise avec saint Augustin. Vous devez sortir chaque morceau de racine blanche.

Hier et ce matin, j'ai déterré quelques plaques de Burmuda. Sans doute de petites racines manquées l'année dernière. Heureusement, il était facile de se débarrasser de ces petits patchs - ils sont allés à la poubelle!

Si vous avez déjà un mètre plein de cette herbe qui coule, ne jetez pas le gazon contenant de la terre. Utilisez-le pour créer des points bas. Si vous n'avez pas de points bas, utilisez-le pour créer des points élevés, de sorte que vous ayez une certaine pente pour faciliter le drainage.

Je pense que «encore plus de la même herbe» n'est pas pire que «en avoir déjà beaucoup».

Vous pouvez prendre des photos en gros plan de différentes étapes et parties, et les publier sur ces deux forums, pour obtenir une identification. On ne sait jamais, ils POURRAIENT avoir un talon d'Achille.

J'avais l'intention de faire exactement cela, et votre message m'a incité à enfin le faire. Je publierai quelques photos ici au cas où quelqu'un ici pourrait dire de quoi il s'agit. Il a été posé à partir de gazon si cela fait une différence.

En ce moment, je l'ai entassée en deux belles collines dans lesquelles j'aimerais éventuellement planter de la courge. Donc, si cette herbe est facile à tuer, je serais certainement heureux de la mettre en place.

Belle colline ou berme! J'aime toujours votre idée de le solariser avec du plastique noir. Vous ne pouvez pas faire de mal, et vous pourriez avoir de la chance. Vous pourriez récupérer une partie du sol si l'une des racines meurt.

Si la courge ne peut pas rivaliser avec elle maintenant, vous pouvez essayer un mélange de cultures de couverture pendant un an et voir si l'une d'entre elles est suffisamment agressive pour rivaliser avec elle. Peut-être quelque chose comme des radis (oléagineux ou daikon) à percer dans le gazon.

Je n'ai pas essayé une culture de couverture pour concurrencer l'herbe, mais j'ai remarqué que les patates douces sont capables de le faire.

(Honeybee contente que vous ayez dit que je pensais essayer ça)

Oh, abeille! J'adorerais faire pousser des patates douces! Je n'y avais même pas pensé. J'ai des Norlands et des Yukon Gold qui poussent, mais je n'avais pas pensé aux patates douces. Nous avons une saison de croissance si courte, mais j'ai lu en ligne et j'ai trouvé une ou deux variétés de saison courte.

Corey, merci. Je suis devenu tellement attaché à mes deux petites collines / bermes. :-) L'année dernière, j'ai dû démonter mes mangeoires à oiseaux parce que mon chat transformait ma cour arrière en une zone de mise à mort. Je ne voulais pas lui mettre une cloche, car elle tient les souris à distance. Il y a quelques semaines, j'ai remis mes mangeoires d'oiseaux au sommet de ma petite colline / bermes et certains comment le chat ne peut pas se faufiler là-haut. J'ai décidé de faire de mon mieux pour tuer l'herbe avec de l'eau chaude et du vinaigre, empiler un peu de terreau et planter les radis que vous suggérez. Si l'herbe revient, je traverse ce pont quand elle vient.

Mon père était il y a quelques nuits, vérifiant mes lits surélevés, mes tours de pommes de terre et mes collines / bermes. Il secoua la tête et dit: "Vous aviez une très belle pelouse et maintenant vous faites tout ce qui est en votre pouvoir pour Eff. It Up." :-)

Je suis d'accord! (Sauf pour cette variété d'herbe opne favorisée par les hippies.)

>> J'ai décidé de faire de mon mieux pour tuer l'herbe avec de l'eau chaude et du vinaigre, empiler un peu de terreau et planter les radis que vous suggérez. Si l'herbe revient, je traverse ce pont quand elle vient.

Cela à l'air d'un bon plan. À tout le moins, vous récupérerez un peu de terre, et je m'attendrais à ce que certaines des racines meurent et enrichissent le sol. Je pense que les radis sont une chose sûre, dans la mesure où ils sont voués à pousser. Je ne savais pas que les patates douces étaient si agressives, mais j'espère que cela fonctionne aussi!

Si vous avez besoin de graines de radis, je viens de commander un gros paquet de graines "Daikon Minowase", alors faites-moi savoir si vous en voulez.

Blanc pur, racine de 16 "x 3",
chair lisse, uniforme, croustillante et juteuse,
faible piquant, semer l'été ou l'automne
6-12 "de haut. 6-9" espacement.
garder constamment humide.

>> L'année dernière, j'ai dû démonter mes mangeoires pour oiseaux parce que mon chat transformait ma cour arrière en une zone de mise à mort.

J'aurais aimé savoir où trouver un certain livre, car il avait de nombreuses stratégies pour rendre une cour infestée de chats conviviale pour les mangeoires d'oiseaux. Je sais où se trouve ce livre: dans l'une de ces 150 boîtes!

Je me souviens de la suggestion de disposer des perchoirs autour d'une mangeoire - au-dessus du sol pour que les oiseaux puissent s'asseoir là-haut et surveiller les chats. Buissons, arbustes, tout ce sur quoi un oiseau peut se percher mais un chat ne peut pas grimper.

Retirez tout couvercle dans lequel un chat pourrait se cacher, autour des mangeoires.

Posez des branches et des broussailles emmêlées, à plat sur le gorund autour de la mangeoire - pas assez pour qu'un chat se cache, mais assez pour ralentir un chat en charge.

Ou posez du grillage ou un autre fil sur le sol autour de la mangeoire, afin que les chats ne puissent pas courir vite à travers. (Mais comment les oiseaux savent-ils que cela les rend sûrs?)


Avez-vous besoin d'enlever l'herbe ou juste de la mettre en dessous?

Nous commençons un nouveau jardin et avons besoin de savoir si nous devons enlever l'herbe ou si nous pouvons juste la cultiver en dessous? Je peux voir le besoin de l'enlever pour l'empêcher de repousser, mais. Je peux voir juste le labourer en dessous pour l'utiliser comme matériau de «compostage» et s'il est assez profond, il ne repoussera pas. aider!

Si vous plantez cette année, vous devrez enlever l'herbe et les racines. Si vous l'aviez retourné l'automne dernier, vous auriez peut-être pu vous en sortir. La base ne fera que pousser une nouvelle herbe et vous lutterez contre l'herbe toute l'année. Vous pouvez l'enlever, le mettre dans le compost qui est retourné régulièrement et pouvoir remettre le matériel composté dans le jardin plus tard. Cette année, puisque c'est votre premier jardin, je voudrais avoir le moins de problèmes possible.

Si vous enterrez le gazon (en creusant avec une pelle, pas une pelle), à ​​l'envers, un pied en bas avec de la terre dessus, il le tuera et il deviendra du compost. Si vous laissez de l'herbe à moins d'un pied (ou peut-être 10 pouces), elle poussera et pénétrera dans vos plantes. Nous ne nous en débarrasserions certainement pas en labourant. D'après mon expérience, le labour ne fait que répandre les mauvaises herbes.

Couvrez vos allées avec des boîtes en carton ondulé brun aplati. Cela tuera l'herbe dans les allées et réduira les mauvaises herbes. Vous devrez l'alourdir avec d'autres paillis, de l'herbe coupée ou le planter pour l'empêcher de s'envoler.

Cela réduira au moins la quantité de creusement que vous devez faire uniquement dans les zones où vous devez réellement planter.

Paillez fortement autour de vos plantes aussi, vous pouvez utiliser plus de carton coupé dans la bonne taille pour tenir entre vos plantes ou au moins le long des bords d'une rangée de quelque chose comme des radis ou des carottes.

SI l'herbe est de l'herbe des Bermudes, je me pencherais d'abord vers l'excavation de la zone. Seule l'herbe des Bermudes peut pénétrer le carton, l'asphalte, etc. et se régénérer. C'est le diable.

Il peut traverser le béton, ruiner l'asphalte, déplacer des rochers. vous le nommez. Oui, les Bermudes sont très difficiles à contrôler lors d'une bonne journée. Vous devrez retirer chaque ferraille et chaque morceau de la substance. Il se régénère à partir de l'air mince.

Ils disent que les cafards survivront à une attaque nucléaire. Ils seront assis sur des brins d'herbe des Bermudes.

J'ai dû en déterrer un tas le mois dernier, même si je ne sais pas si c'était des Bermudes, alors j'ai tout mis à l'arrière de la cour sur un morceau de bâche. J'ai été agréablement surpris ce matin de voir les oiseaux choisir des brins pour construire leurs nids. C'est une façon étrange de recycler mais je pense que Dame Nature a apprécié de donner aux oiseaux des matériaux de logement :)

Ce message a été modifié le 20 avril 2009 09:43

Je viens de l'apprendre il y a une semaine ou deux. Cela pourrait vous faire économiser beaucoup de travail.

J'ai agrandi mon jardin de fleurs deux fois au cours des dernières années, et à chaque fois mon DH a enlevé tout le gazon pour moi. Cela a pris beaucoup de temps, a été un travail difficile pour lui et il ne s'est pas dégradé dans les tas de compost aussi vite que je le pensais. La méthode Lasagna Gardening aurait été une alternative beaucoup plus simple.

J'ai demandé à DH de gratter le gazon avant de labourer? ou labouré? le nouveau jardin, mais noooo, maintenant je crains d'avoir un vrai problème d'herbe. lui et ses amis insistent sur le fait que le renverser, comme tu le dis, Melody, suffit, mais je ne les vois pas biner le jardin. MDR.
je vais poser des journaux, de la paille, etc. pour garder l'herbe en bas. Je prévois d'être organique, pas de produits chimiques, sauf peut-être la poussière de Sevin.
Oh oui. Les Bermudes sont le debbil

Cela nécessite un bon paillis, du papier, du carton, des feuilles, etc., quelle que soit la voie que vous choisissez. L'étouffement des restes d'herbe après avoir creusé ou labouré est toujours correct. Je pense que vous seriez bien de considérer tout ce qui a été dit et ensuite de paillis aussi.
Vous aurez une très bonne première année si vous choisissez et que vous vous attendez à un peu moins que parfait, peu importe comment vous le faites. L'année prochaine sera meilleure pour l'effort. J'ai commencé tous mes lits il y a environ trente-cinq ans en labourant et en paillant. Je ne les ai pas touchés depuis sauf pour continuer à ajouter du paillis. La couche arable est maintenant d'un pied ou plus de profondeur après vingt à trente ans. Je n'ai jamais utilisé de produits chimiques agressifs dans le sol ou sur les plantes. Si j'avais déjà trouvé comment empêcher les oiseaux de planter du chardon, je revendiquerais un paillis permanent presque parfait. Mon paillis est principalement constitué de bois broyé laissé en place pour se décomposer. J'aime une fois moulu car il reste paillé plus longtemps.
Je bêche à travers le paillis pour faire de nouvelles plantations ou semis, puis je tire le paillis vers les plantes nouvellement nées.

alors maintenant que mon jardin a été labouré, il ne devrait vraiment plus y avoir de raison pour qu'un tracteur soit là si je peux garder l'herbe et les mauvaises herbes vers le bas? nous pourrions juste labourer si nécessaire? et ensuite nous pourrions clôturer le jardin pour empêcher les animaux d'entrer? Je pense qu'un tracteur dans le jardin chaque année n'est pas une bonne idée, qu'il écraserait la terre végétale? c'est la première année pour un nivelé à cet endroit, et c'est un bon endroit, bien drainé, etc. ce sera ma tache de jardin permanente :)

l'ajout de compost, de paillis, de paille au jardin augmentera la richesse de la terre du jardin et des journaux, le carton pourrirait et s'ajouterait également à celui une fois labouré sous

J'ai déjà vu des traces de cerfs dans le jardin, c'est pourquoi j'aimerais le clôturer, mais ce serait éteint si le tracteur devait être dans le jardin chaque année. J'aimerais éviter le truc du tracteur si possible!

merci pour tous les conseils, aide, etc.

Je ne vois pas pourquoi vous auriez besoin d'utiliser un tracteur pour quoi que ce soit, en fonction de la taille du jardin. Une clôture ferait bien plus de bien à long terme!

Saint-Augustin ne se propage que par les coureurs hors-sol, il est donc facile à éliminer. L'herbe des Bermudes doit être tuée avec Roundup avant de pouvoir supposer qu'elle est morte. Donnez-lui trois semaines avant de labourer le sol.

merci, doc et maman :) Je n'avais pas l'intention de détourner ce fil, mais je me posais vraiment des questions à ce sujet, j'apprécie votre aide. bon jardinage!

Le détournement est un mode de vie sur presque tous les sites. Ne pas s'inquiéter. Si Dave avait une amende de dix dollars pour détournement, il serait un homme très riche. mais personne ne paierait de toute façon. S'il administrait une goutte au pirate de l'air, il ne lui resterait plus aucun client dans environ deux semaines. :)

lol Doc! merci, j'ai beaucoup appris, je pense avoir un plan maintenant :). enfin au moins je ne suis plus complètement désemparé!

BaBeegirl, Ks a des bermudes, mais rappelez-vous que Ks brûle la prairie au printemps, n les herbes des prairies reviennent en mai, des racines profondes, vous avez aussi ces vents qui tirent l'humidité du sol, du plastique noir lesté, des brise-vent pour protéger les plantes tendres , soleil, n voila! zone végétarienne - abrite les géants verts. Est-ce toujours un gain de temps / travail pour garder un espace autour de votre jardin dégagé, parce que tout ce que vous faites, le fait aussi pousser sur les mauvaises herbes et les herbes

Je ne connais que trois façons de se débarrasser efficacement de l'herbe. la première consiste à utiliser Roundup. Bien que je préfère ne pas ajouter de "produits chimiques" à mon petit morceau de l'environnement, on m'a dit que Roundup ne fonctionne que sur la plante et ne contamine pas vraiment le sol. Bien sûr, vous devrez toujours enlever l'herbe morte. La deuxième méthode consiste à couvrir la zone avec du plastique, ce qui étouffera l'herbe. Cela prend un peu plus de temps. probablement 6 semaines environ, et vous aurez encore de l'herbe morte à enlever. Le troisième, comme mentionné ci-dessus, consiste à creuser profondément. Je l'ai fait lors de l'agrandissement d'un jardin de fleurs, et cela a bien fonctionné. C'était un travail difficile, mais ça valait le coup. J'ai fait don de mon gazon à un voisin qui rénovait une partie de sa cour. Les touffes avaient environ 10 "d'épaisseur! J'ai rempli la zone avec du compost fini vieux de deux ans, et mon jardin de fleurs agrandi est magnifique.

Passionné, j'ai utilisé la méthode «creuser en profondeur» lorsque j'ai fait mes plates-bandes, remplies de compost, etc. Mes plates-bandes sont pratiquement insouciantes, les mauvaises herbes et l'herbe que je dois enlever sont faciles à enlever. je ne peux pas voir en utilisant cette méthode sur mon jardin végétarien. Je ne pense pas que mon dos passerait la phase de creusement pour planter! lol .. je m'en tiens à ma façon de jardinage «sans produits chimiques». Je ne compte pas 10-10-10 comme étant un produit chimique.
Après toute la pluie que nous avons eue, mes choux et ma laitue ont fière allure. les tomates poussent vite .. les oignons aussi. J'ai réussi à planter des courges entre les averses de pluie la semaine dernière, jusqu'à présent tout va bien :)

Intéressant. Pouvez-vous me dire quel matériel biologique contient votre sac de 10 -10 - 10?

Je pense que docgipe faisait référence à un engrais 10-10-10 généralement composé de produits chimiques synthétiques, par rapport à des ingrédients organiques comme le fumier composté, les algues, la farine d'os, etc. 10-10 en tant que produit chimique, je pense qu'il était curieux de savoir quels étaient les ingrédients réels. En règle générale, les engrais organiques ont des niveaux inférieurs de N / P / K parce que les ingrédients organiques en contiennent moins que les ingrédients chimiques synthétiques, je ne pense pas qu'il soit possible d'avoir un engrais organique 10-10-10.

oh, ok, maintenant c'est autre chose que je ne savais pas! je devrais regarder sur le sac et voir, et je le ferai. quand je pense au bio, c'est quelque chose qui ne nuit pas à l'environnement, ne tue ni ne nuit aux vers de terre, et peut être lavé quand je veux le manger.
l'engrais est certainement quelque chose dont je ne suis pas sûr, combien utiliser, quand l'utiliser, s'il affecte le pH du sol. Je ne sais même pas si je devrais utiliser 10-10-10 si je veux être bio, c'est juste quelque chose qui a été transmis par mes parents!

Si vous essayez d'être biologique, vous devrez vous débarrasser du 10-10-10 et rechercher des alternatives biologiques. Il y a un forum sur le jardinage biologique ici, vous en apprendrez beaucoup en lisant certains des fils, et si vous avez besoin de plus d'aide, lancez un fil et je parie que les gens auront une tonne de suggestions pour vous aider à démarrer avec les engrais organiques. http://davesgarden.com/community/forums/f/organic/all/

"Round Up it" - attendez 1 semaine. Mettez-le sous le paillis, puis tirez-le vers le haut au fur et à mesure qu'il émerge à travers le paillis.
Le paillis est le "meilleur ami" des jardiniers

ecrane, merci, je vais le faire :)

Quand je pose le sol pour un nouveau jardin, je retourne le sol à l'automne avec une fourche de jardin pour que les racines soient exposées au soleil. Je laisse ça tout l'hiver. Venez le printemps tout est mort, alors j'utilise la pelle sous pour se décomposer.

J'ai également utilisé un tueur d'herbe à l'automne sur la zone pour être un jardin. Ensuite, transformez l'herbe morte dans le sol au début du printemps.

Dans les deux cas, cela fonctionne, selon que vous souhaitez utiliser des produits chimiques ou non.

Ce message a été modifié le 7 mai 2009 à 22:26

Je souhaite aménager un potager avec des plates-bandes surélevées. J'envisage d'utiliser des poteaux traités 6 X 6 pour entourer diverses parcelles du jardin - peut-être six parcelles 10 x 10. Je voudrais simplement poser les poteaux sur l'herbe dans l'arrangement que je veux (peut-être faire passer des barres d'armature à travers des trous pré-percés qui maintiendront les poteaux horizontaux en place), en laissant un espace de marche entre les deux - avec un peu de chance avec de l'herbe que je vais manger des mauvaises herbes . Maintenant la question. Puis-je simplement prendre un camion à benne basculante de terre végétale mélangée et remplir chaque parcelle sans rien faire à l'herbe - il y aurait environ 6 "de terre sur le dessus. Je pourrais couvrir l'herbe avec du carton et ensuite remplir de terre. J'anticipe que l'herbe sera tuée et ne remontera jamais à travers 6 "de terre végétale. L'herbe morte nuira-t-elle aux plantes potagères la première année ou devrais-je enlever l'herbe ?? J'installerai une clôture de cerf de 10 'autour d'elle avec un filet d'oiseau sur le dessus. Nous avons beaucoup de campagnols et de taupes, est-ce qu'un tissu de matériel galvanisé autour du périmètre les empêcherait d'entrer ?? ou est-ce qu'ils viendraient juste et passeraient dessus pour entrer dans le jardin ??


Que faire avec le gazon jeté

Dans la plupart des cas, lorsqu'une famille achète une nouvelle maison, la pelouse est déjà en place. Cependant, les personnes qui ont construit la maison ne savaient pas si vous voudriez un jardin ou des allées et où vous voudriez localiser ces choses. Ces décisions relèvent de la responsabilité de l'acheteur de la maison.

Donc, si vous décidez que vous voulez un jardin ou un chemin, il sera nécessaire de déterrer du gazon de votre pelouse. Creuser le gazon n'est pas vraiment un problème. Vous prenez simplement une pelle et allez travailler.

Mais que faites-vous avec les restes de gazon une fois que vous avez ce beau jardin et ce chemin de ciment?

Ne jetez pas le gazon jeté. Au lieu de cela, recyclez-le dans votre pelouse.
(Gracieuseté: Brandon Rhodes de flickr.com)

La tentation est de simplement jeter le gazon jeté. Pourtant, même le gazon déterré est idéal pour le recyclage sur votre pelouse. Supposons qu'il y ait un emplacement dans la pelouse qui doit être réparé. Le gazon jeté pourrait s'avérer idéal. Cependant, si vous décidez d'utiliser le gazon de cette manière, faites-le rapidement, de préférence dans les 36 heures à partir du moment où vous le déterrerez. Assurez-vous de le garder humide et qu'il est à l'ombre avant le repiquage.

Nettoyez le nouvel emplacement de la végétation, mélangez un peu de compost dans la couche arable et humidifiez soigneusement la terre, puis déposez le gazon avec les racines vers le bas et arrosez.

S'il n'est pas nécessaire d'utiliser le gazon pour réparer les zones nues, vous pouvez l'utiliser comme base pour un nouveau lit de jardin. Décidez où vous voulez que votre jardin soit, puis couvrez-le de plusieurs centimètres de bonne terre. Plantez le jardin directement dans le sol. Avec le temps, le gazon se décomposera et fournira des nutriments pour le jardin.

Si cela ne fonctionne pas pour vous, utilisez le gazon jeté comme tas de compost. Sélectionnez une partie de votre propriété à l'écart et déposez un morceau de gazon. Empilez plus de pièces sur le dessus, toutes face vers le bas et mouillez soigneusement chaque pièce avant de poser la pièce suivante. Si le gazon est plein de chaume, saupoudrez un peu d'engrais riche en azote ou de farine de coton entre les couches. Faites la pile aussi haute que vous le souhaitez jusqu'à 6 pieds.

Une fois la pile fixée, recouvrez-la de plastique noir épais. Pesez les bords du plastique jusqu'au sol avec des pierres ou des parpaings. Assurez-vous qu'aucune lumière ne pénètre dans la pile. Laissez reposer le tas de compost jusqu'au printemps et découvrez-le. Il devrait y avoir une quantité suffisante de compost riche prêt à être distribué.


Transformer le gazon en terre de jardin

Le début de la saison froide est le moment idéal pour démarrer un nouveau jardin ou agrandir l'ancien, et la mise en forme du sol est toujours la première étape. La «technique paresseuse» de Mort qui consiste à fertiliser le nouveau sol et à préparer le lit de semence fait de la planification de votre jardin printanier un plaisir.

Quand j'ai acheté la maison vieille de plus de 150 ans et 100 acres dans le Maine en 1969, je n'avais aucune idée de revenir à l'atterrisseur. C'était un investissement. Puis, je suis tombé amoureux la même année de Barbara, et quelques années plus tard de la terre. Nous vivons dans cette maison vieille de plus de 175 ans depuis 1972 et nous planifions actuellement notre 24e jardin.

À bien des égards, il ne nous est pas arrivé grand-chose pendant cette période. Notre numéro de téléphone et notre adresse sont les mêmes, mais les ormes morts qui entouraient la maison lorsque nous l'avons achetée ont été utilisés comme bois de chauffage il y a des années et remplacés par des érables. C'étaient des brindilles lorsque nous les avons plantées. Maintenant, ils nous dominent, tout comme nos enfants. Et notre jardin cette année sera au même endroit que le premier.

Briser le sol

Il y a deux tâches à faire avant le début de la saison de plantation: un lit de semence doit être préparé et le sol doit être fertilisé. Notre premier jardin a été creusé à la main avec une pelle. C'est ainsi que mon père a préparé son jardin. S'il pouvait le faire, moi aussi. Je le creusais pour que Barbara plante une demi-douzaine de plants de tomates. La conversion du gazon en terre de jardin n'est pas une tâche facile, mais creuser à la main n'est pas la pire méthode. Si je me souviens bien, je l'ai même apprécié. Il faudrait que je saute sur la pelle de tout mon poids pour couper à travers le tapis d'herbe et de racines. La première pelle a dû être coupée sur les quatre côtés avant de pouvoir être délogée et tournée. Mais c'est devenu plus facile. La deuxième pelle n'a dû être coupée que sur trois côtés et après que la première rangée ait été tournée, il n'a fallu que deux sauts pour transformer une touffe de gazon.

Ensuite, chaque touffe devait être frappée contre la bêche pour séparer le sol des racines. Je doute que j'aie pris plus d'une heure pour préparer ce premier jardin. C'était petit, mais il a fallu les plants de tomates que Barbara avait achetés avec beaucoup d'espace à revendre. J'ai planté quelques pommes de terre juste à la sortie de la cuisine juste pour voir si elles allaient pousser.

Il y a plusieurs avantages à tourner le jardin à la main plutôt que d'utiliser une machine. Le plus attrayant pour moi est le calme. C'est juste moi et la bêche. Je travaille à mon rythme. Barbara dit qu'elle aime me voir appuyée sur un outil de jardin en contemplant qui-sait-quoi. Je me penche beaucoup pour l'amuser. C'est aussi un bon exercice. Vous ressentez un sentiment particulier d'accomplissement. You don't do violence to the soil. More earthworms survive. It's inexpensive. But perhaps the greatest advantage is that you will not end up with a first garden that is too big and, ultimately, discouraging.

The reason for turning the soil is to disrupt what has been occurring naturally. Nature hates bare soil. If you question this, look around at places where we have tried to keep plants from growing. You have got to admire the dandelion that blooms so early in the spring because it has found a root-hold in a crack in asphalt. Left alone that plant will expand the crack and leave enough organic matter on top of the asphalt for other seeds to take root. Without our species, plants would reclaim our roads, parking lots, and buildings in a surprisingly short period of time. Our gardens and agricultural fields would disappear in a year or two.

Some think of this as a war against nature. Being more of a pacifist myself, I prefer to think of my relationship with the soil as a partnership. The plants that grow naturally in an area can provide you with heaps of valuable information. I wouldn't, for instance, recommend trying to plant anything but rice in an area that was supporting cattails, but existing growth can tell you much more subtle things. For example, carrots will probably do well in an area that supports Queen Anne's lace, because they are of the same family.

If your proposed garden site has thick, lush grass, it probably has pretty fertile soil. If it is weedy and looks scraggly (a scientific term for poor growth), this soil will need an infusion of organic matter. Both spots provide opportunity and challenge. The rich spot quite possibly has witch grass growing in it. This is challenging stuff. It grows on underground stems called rhizomes. Little bits of the rhizome can sprout a healthy new growth of grass. It grows around the edge of the garden and continually tries to come in, but you can keep it under perimeter control by cultivating the edge of the garden a couple of times a year.

Getting it out of our garden in the first place was a bit more of a challenge. It seemed to be well-named, as it popped up all over the place. You can eliminate it in a small garden through vigilance. Just keep after it. A three- or four-pronged cultivator is best for digging under the rhizomes and pulling them to the surface. In a field it is best to till and then cultivate, removing the rhizomes from the surface. In 10 days till and cultivate again. A third tilling in another 10 days should get the rhizomes down to a manageable level. Cultivation of the crops through the season will pretty much put you on top of the situation after that.

Poor soil gives you the opportunity to become a wizard. Pile on a lot of not-too-potent manure like horse or cow, and till it in. Control weeds during the growing season by mulching heavily with hay, straw or grass clippings. The results the first year will be better than your neighbors thought possible, and your soil will be well on the way to something you can be proud to have built.

Adventures in Fertilizing

I did not add any nutrients to my first garden. It turns out they weren't needed.

The sod I was turning was growing very tall, very green, very healthy looking grass. It had not been used as a garden for quite a while, if ever. It may even have been an animal pen at some time as there is the remnant of a small foundation in the area.

I had success once, so I figured it would work again. If our forefathers could get away without fertilizer for several years as they moved west across the plains, why couldn't I? When I went to the farm store to buy seed potatoes, Earl asked me if I wanted fertilizer. "No," I proudly proclaimed, "I'm not using any."

"Better eat those potatoes, then." He sold me a small bag of 5-10-10.

I wasn't really convinced, but he managed to shake my confidence a tad. This resulted in my first experiment. I used the 5-10-10 on half the row and left the other half alone. If there was any difference, it was too subtle for me to notice. That half row of 5-10-10 is the only chemical fertilizer I have ever used. Some people might call me a died-in-the-wool organic agriculturist. Frankly, I think I'm just plain lazy, but the former term plays better at parties. I can't see trying to agonize over what each individual plant needs and when it needs it. If I wanted to be a mother hen, I'd raise chickens. Last summer in Maine (very much like this summer), we had record heat and record drought. People were watering gardens like mad, and farmers without irrigation were in trouble. I checked the garden several times to see if it needed water. It never did. The soil started showing moisture half an inch deep. Plants never withered. Cucumbers, tomatoes, and corn all filled out properly. Because of the heat I got the best crops ever.

I do fertilize now, but just don't rely on chemicals to do it. I look on my technique as more of a replacement of what my garden is using each year than an artificial augmentation. Every year I put some bulky organic material on the garden. I get best results when I spread manure or seaweed just before turning the soil. Incorporating it with the soil as soon as you spread it minimizes the amount of nitrogen lost to the air. It also gets it out of the way of planting. Spreading that bulk material is one of the spring activities that can sometimes cause sore muscles. A pickup-truck load of manure per 2,000 square feet translates into 22 loads for an acre, and you want to be in shape if you are fertilizing an acre from the back of a pickup truck. I've done that, and while I may not have been in shape when I started, I sure felt great when I finished—toned muscles and callused hands.

Engine Power

As my garden got bigger, 1 thought I'd very, very quickly outgrow my spade for the lion's share of the yearly tilling. My first attempt at harnessing a powered tiller to solve that problem remains the stuff of family lore.

It was June 1, two years after that first garden, and it was our intention to raise as much of our own food as possible. No other source was assured. I left Barbara one morning and refused to come back without a rented tiller. Unloading it a few hours later, I jumped it to life and prepared myself to turn sod into beautiful garden soil in record time. And then I descended into hell. If you have never tried to break sod with a front-tined tiller, it will be hard for me to describe fully the task at hand, but I'll try. A front-end tiller has tines that turn in such a way as to pull the tiller forward. If the tiller has wheels, they just turn as the tiller moves. Perfectly simple.

I positioned the beast carefully where I wanted to start, on the northwest corner of the would-be garden. I lowered the tines to the ground and suddenly found myself at the southwest corner of the would-be garden. I must have looked like a water skier, and felt as if my arms had been yanked out of their sockets. Finally getting it under control, I wheeled it back to my starting place. I tried again only this time I braced myself so I could hold the tines in one place while they did their job of digging into the sod. It worked, but took a while to beat its way deep enough to call the soil sufficiently tilled.

When each small patch was chewed up, I eased forward enough to let the tines pull the tiller out of the hole and up onto the top where I held it again. I toiled all afternoon like this, muscles straining to hold the tiller in place while the tiller vibrated my entire body. I stopped only to put gas in the machine and to eat. I bounced along, more bounce than along, until dark. I set the alarm for daybreak with plans for another five hours of tilling before I had to return the machine, and dropped into a deep sleep.

When the alarm went off, I found that I couldn't move. Barbara had to reach across me to turn the alarm's ringer off. She also had to load the tiller on the truck, and she also had to do just about everything else for me that day. I ached everywhere. I had tilled about 400 square feet.

I could have done as good a job with a lot less violence to my body with a spade. Without the pressure of having to return the tiller, I could have paced myself. It might even have been enjoyable if I had alternated preparing the soil with planting. Gardening isn't a race, but I turned it into one—and paid the price.

Whatever your technique of breaking ground, it may be a stretch to call that newly chewed up sod garden soil. It is still clumpy and full of organic matter from the plants that were growing there. Raking it is a chore that provides limited results, and you can't just remove the clumps that are left, because they contain much of the richness of the soil. In those early years I just dealt with it as best I could. When preparing a bed for small seeds like lettuce and carrots, I worked over the soil with a rake, getting some of the soil separated from the clumps of roots. When I got tired of raking or the bed seemed reasonably smooth—probably the same thing—I would have generated a row of material that had been pulled from the bed. I just left this aside as part of the walkway.

Expanding the Garden

It took us three years, not counting the hand-dug patch, to reach vegetable selfsufficiency. Each year the garden expanded and I became more efficient. I also learned that a packet of peas was not enough and a packet of lettuce was too much. Each garden after the first was planned during the winter and plotted on paper. Before spring came, I knew what was going to be planted where and I even had a target date for the planting.

Once we were growing and storing all our own vegetables, the next challenge was to see if we could make some money from the knowledge we had acquired. The move to a market garden happened two years later.

I started preparing an acre the fall before. I spread rock phosphate and winter rye seed on the sod and lightly tilled it in. It was pretty lumpy but I didn't care. I was all through until spring other than taking soil samples to test the fertility.

The rye got a good start that fall and started growing again in the spring. I spread lime on the rye as the soil test had indicated, as well as a helping of seaweed to provide other nutrients. (We live seven miles from the coast.) I tilled it twice this time. That made a big difference, but I still had to rake the beds. Tending a market garden without any power tools is a challenge but it can be done. I found it to be much easier than I imagined, although it took a few years of practice before I learned the techniques that you need when you garden on a larger scale.

A tool that was indispens able in the market garden was the seeder. Pushing it along the row, it opened the ground, dropped the seeds at just the right spacing, closed the ground over the seeds, firmed the soil around the seeds and marked the next row. However, even with two tillings, there were soil clumps that would snag on the planter and create problems.

Then along came my neighbor Ed, extolling the virtues of his rear-end walks-behind tiller. I'd read all the advertising, but wasn't convinced. Ed loaned-me his and I found that it had a place in my market garden, even if it meant betraying my principles slightly. I used it to prepare beds just before planting and then several more times throughout the planting season to prepare the beds so the seeder would operate well. The lap of luxury.

Saving Your Back

There is yet another great way to turn sod to garden. Sod is a complex mat of growing things. It is mostly grasses, but there are most likely a variety of other weeds as well. This living mass will not give up life easily. There will be plenty of seeds there to repopulate the area in just such an event as tilling. Some of the grasses can prop agate from bits of root and some have such a dense mass of roots that they will hold onto enough soil to continue living. When we try to turn sod to soil we are trying to kill the plants that are living there naturally, so that the plants we want to grow can survive. Mashing, chopping and uprooting is one way to get rid of them. Another way is to smother them.

That sounds rather drastic but it is probably the gentlest way to make the conversion. It requires planning ahead. The summer or fall before planting, cover the area that is to be your garden with a thick layer of mulch. Mow the area first. If you are mowing foot-high grass, you will get enough clippings to cover about one fifth of the area. Cover the rest with spoiled hay, leaves or straw. If you really want to get things cooking, spread manure before mulching. In the spring you will have a good start on preparing the garden soil. Transplants and larger seeds can be planted by pulling back the mulch just enough to get the job done. For small seeds you will probably want to rake the mulch off and prepare a bed. A spading fork will do a great job of turning this soil. It won't need to be cut like sod. The fork will do its job with one thrust, in most instances, just as it will in an established garden. A garden rake will finish the job of preparing the bed.

Here's a way to prepare for a larger garden next year while using the mulch area this year. Let's say you are planning your first garden this year and you take my advice and start small, with 400 square feet. Let's say that you have more area that you want to make into a garden and you are dying to get at it. You also have more things you want to plant than you can possibly fit into a 400 square foot garden.

We've provided photographs of this process in this issue on pages 52 and 53. First, mow the area where you will be expanding next year. Dig up an area a foot or two in diameter in the center of a five-foot by five-foot area.

Separate the roots from the soil and pulverize the soil with your hands to prepare a seed bed. If the soil is growing vigorous grass it will probably support a change in crop for the first year, but you might want to add compost. Rake the grass clippings up close to this dug-up area, and plant cucumbers in it. The 25 square feet of area provided for the cucumbers to grow onto should provide enough grass clip pings to mulch a foot-wide ring of mulch around the planting. Winter squash and pumpkins need a ten foot by ten foot square and summer squash can get by with a three or four foot to the side square.

That is the start. Now you need to fill in the rest of the area with other mulch. When I use leaves, I usually cover them with a light amount of grass clippings or hay to keep them from blowing. If things grow up through the mulch, add more.

Plastic or newspapers can also be used. I prefer natural materials, because they add fertility to the soil as they break down into rich humus. Plastic will degrade in the sun you will have to remove it eventually. Newspapers break down and don't have to be removed. Their only drawback is that they lack nutrients and the ink is left in your soil. This potential garden toxin has been the subject of much controversy over the past 10 years or so. I never considered ink a problem, but some people did, and as a commendable consequence of their efforts, most newspapers are now printed using soy—no thanks to me.

Mulch is wonderful for adding nutrients, increasing humus, suppressing weeds, retaining moisture, and making a garden almost self-sufficient. However, it is no better than any other potential panacea you ever came across. It also harbors slugs, brings in weed seeds, and is loved by witch grass. Through years of research in my garden (some would term it trial and error) and in books, I have come to love mulch. It creates comparatively few problems and is an important part of being a lazy gardener.

Converting sod to soil is not a once-in-a-lifetime experience, even when you live in the same place. This year Barbara noticed that the garden had migrated. It has been moving away from the house and she wanted it to come back. Each year, I guess, I let the grass of the lawn encroach a little and then till to the new line. This year we brought the garden six feet back toward the house. That newly turned soil was just as lumpy as the first garden's. We planted potatoes and mulched them heavily and now the garden is back where it belongs. It was a lot easier to plant the potatoes and mulch than to rake and fuss over that area.

Mark Twain said, "Experience is the best way to find out about something. Fellow who takes ahold of a bull by the tail once is getting 60 or 70 times as much information as the fellow who hasn't. Anybody who sets in to carry a cat home by the tail is gaining knowledge that's always going to be useful . Chances are he won't carry a cat that way again. But if he wants to carry the cat that way, I say let him. It isn't always easy to be eccentric."


Dig and Drop vs. Trench Composting

The dig and drop technique is a simpler and smaller-scale version of trench composting, making it suitable for more situations. The main drawback of trench composting is that it requires an empty spot in the garden. It works very well in vegetable garden beds, either when the season is over or when you're able to carefully dig trenches between rows of veggies. It can also work in beds where you plant only annuals. In the off-season, you are able to compost and enrich the soil, and the plants will grow that much better the following year.

However, if there is no "off-season" or you don't have a big, empty garden bed to dig trenches into, trench composting may not feasible or convenient. Dig and drop might be the answer. Because it is contained to small areas, you can compost right next to an individual plant or grouping without disturbing surrounding plants (provided there's a little spacing). This makes dig and drop useful in established perennial gardens or mixed borders.


Voir la vidéo: La minute 100% GAZON. Comment éliminer le feutre de votre pelouse?