Nouveau

Balsamite - Menthe-coq - semer, planter, diviser, entretenir, récolter

Balsamite - Menthe-coq - semer, planter, diviser, entretenir, récolter


La balsamite n’est pas un mythe ni une menthe !

La balsamite est une plante condimentaire, aromatique, pleine de propriétés et excellente pour la santé. La plante peut atteindre 1,20 m de hauteur. Les feuilles peuvent être légèrement duveteuses comme certaines menthes – on l’appelle d’ailleurs parfois « menthe-coq », mais en réalité les plantes n’appartiennent pas à la même famille. Les feuilles, simples et allongées, sont utilisées pour accommoder les salades, les crudités et la viande (farce). La basamite dégage des odeurs mentholées et des saveurs entre la menthe et la sauge. Elle peut être cultivée partout en France, mais dans la moitié nord, elle ne donnera généralement ni graines, ni fleurs.

Nom botanique :

• Tanacetum balsamita

Type de plante :

• Plante : Vivace
• Feuillage : Persistant
• Type de plante : Rustique (-20°C +)
• Famille : Astéracées – asteraceae
• Genre : Balsamita
• Port : Touffe
• Exposition : Soleil et terre chaude

Nutrition et santé :

• Qualité nutritive : la Balsamite est antispasmodique, carminative, digestive, diurétique, stomachique, cicatrisante, emmenagogue, vermifuge, tonique, La plante contient également une huile aromatique.
• Santé : Les feuilles fraîches, préssées et frottées sur les piqûres d’insectes, calme les démangeaisons.

Plus d’informations santé sur passeport-sante.net

Avantage au jardin

• Saveurs et usage en cuisine
• Prend rapidement sa place, facile à cultiver par plantation.

Quel sol pour cultiver la balsamite ?

• Le sol doit être meuble, profond et frais.

Quand la semer ?

• Sous abri : semez la balsamite en fin de mois de mars.

Le mot du jardinier :
Il est relativement difficile de trouver des graines de balsamite, notamment parceque sous nos climats elle ne produit que rarement de graines et de fleurs.

Comment la semer ?

• Préparez les semis en grands godets
• Utilisez un terreau spécial semis.
• Déposez les graines en surface.
• Tassez et recouvrez d’une fine épaisseur de terreau.
• Arrosez et maintenez frais jusqu’à la levée.
• Quand la plante s’est bien développée, laisser sécher entre deux arrosages.

Repiquez en juillet quand la terre est bien réchauffée.

Quand planter la baslsamite :

• Au printemps, en avril.

Comment planter la balsamite :

• Travaillez la terre sur la hauteur d’une bêche.
• Retournez-la jusqu’à ce qu’elle soit très fine.
• Amendez la terre du jardin avec de la terreau de plantation.
• Préparez le trou qui va recevoir la plante et déposez un peu de compost.
• Placez le pied de balsamite et arrosez.
• Maintenez le sol frais.
• Séparez plusieurs plants de 60 à 80 cm.

Multiplication de balsamite ou plantation par division :

• Oui, il est possible d’ajouter des plants de balsamite au jardin potager ou au jardin d’aromates, par division.
• C’est même un moyen très efficace et plus simple que les semis.

Quand multipliez la balsamite ?

• Au printemps, en avril

Comment la multiplier :

• À partir d’une ancienne touffe,
• Divisez-la en sélectionnant des racines de l’extérieur de la souche racinaire.
• Généralement en ce qui concerne les divisions, on coupe tout simplement la motte racinaire en 2, mais pour la balsamite il convient mieux de sélectionner les éclats extérieurs, qui reprendront mieux.

La récolte ?

• La récolte commence la deuxième année après semis.
• 2 à 3 mois après division.
• Quelques jours/semaines après plantation en fonction de la taille du pied.

• On utilise les feuilles au long court en fonction des besoins en cuisine ou de manière plus importante en vue de sa conservation..

Conservez la balsamite

• Faites sécher les feuilles
• Quand elles sont bien sèches, soit vous les conservez entières, ou bien vous les réduisez en miette pour les conserver dans une boite ou un sachet hermétique.

Le mot du jardinier :
Il n’est pas rare que cette plante aromatique ne fleurisse pas. Mais dans l’idéal, pour que la balsamite donne le plus de saveur, il est conseillé de faire la récolte de feuille avant la floraison, généralement entre août et septembre.

Entretien :

• Peu d’entretien, mais couper régulièrement les branches favorise le développement de la plante.

Les variétés :

• Une seule variété.

Maladies :

• Ni maladie, ni parasite.

Et côté recette ?

• On utilise la balsamite pour l’assaisonnement des salades notamment. Les feuilles s’utilisent fraiches du printemps à l’automne, et séchées ensuite.
• On peut l’ajouter aux farces de viandes, seule ou en mélange avec d’autres plantes aromatiques.

Exposition

Sol et Arrosage

Taille du pied (LxH)

Espace
entre les pieds

Soleil et terre chaude

Profond, frais et meuble

0,50 x 1,20 m

50 cm

Profondeur de plantation

période de plantation

période de récolte

10 cm

• Semis sous abri au printemps
• Repiquage début d’été terre chaude
• Plantation printemps

Été


Armoise (Artemisia spp.), un feuillage gris argenté remarquable

L'armoise (Artemisia spp.) est une plante vivace comptant des espèces très nombreuses, que l'on trouve surtout à l'état sauvage comme mauvaise herbe mais qui peut être plantée au jardin en choisissant des espèces ornementales et aromatiques.

Son feuillage persistant vert devenant gris argenté en vieillissant, alterne, très découpéé, légèrement duveteux, souvent aromatique avec ses relents d'encens lorsqu'on le froisse, en constitue le principal atout. L'armoise atteint 1,2 m et forme un buisson touffu. Sa racine rampante est un rhizome fibreux et ligneux. Ses fleurs vert jaunâtre forment des grappes à l’extrémité des rameaux mais elles ont une faible capacité ornementale.

L'armoise peut être utilisée en cuisine notamment ses inflorescences pour parfumer les crèmes ainsi que ses extrémités de tiges au goût d'artichaut pour aromatiser les salades.

Au niveau de ses propriétés médicinales, l'armoise est fébrifuge, vermifuge, antispasmodique, stomachique et tonique. Les femmes qui ont des problèmes de cycles menstruels douloureux l'utiliseront pour les calmer. La dénomination Artemisia provient de la divinité grecque de la lune, Artémis. Des propriétés magiques ont même été associées à la plante!

  • Famille : Astéracées
  • Type : vivace
  • Origine : régions tempérées
  • Couleur de la fleur : blanc, vert-jaune
  • Semis : oui
  • Bouture : oui
  • Plantation : printemps
  • Floraison : été
  • Hauteur : jusqu'à 1,2 m


Ciboulette, cive, ciboule

La ciboulette est cultivée depuis plusieurs milliers d'années en Europe où elle était appelée "cive" avant de s'appeler ciboulette.

On peut la trouver à l'état sauvage en France et en Europe où elle pousse dans des zones de pelouses sèches (mais aussi en Asie et en Amérique du Nord).

La "ciboule" est une autre plante de la même famille qui lui ressemble beaucoup. Mais on l'appelle aussi "cive" comme la ciboulette, ou "cébette" dans le sud de la France.

Ses tiges et ses bulbes sont un peu plus gros que la ciboulette et elle se rapproche d'un oignon blanc. Il en existe plusieurs variétés dont une vivace.


Semer des fèves et les entretenir

Ces légumineuses aiment le soleil, mais détestent les sols trop secs. En revanche, elles adorent les sols frais, bien drainés et profond.

La plantation se fait généralement en mars et la récolte en juin.

Bon à savoir : au potager, vous pouvez associer la fève avec l’artichaut, le céleri ou encore la laitue.

Pour une plantation en pot, la profondeur doit être d’au moins de 30 centimètres et il faut utiliser des tuteurs.

Au potager, il faut creuser des sillons d’environ cinq centimètres de profondeur et les espacer d’une quarantaine de centimètres. Puis il faut semer des fèves ainsi : planter une graine tous les 15 centimètres et les recouvrir de terre.

Dès que les plants atteignent 20 ou 30 centimètres de haut, il est nécessaire des former des butes le long des tiges. Ainsi, ils se maintiendront droits et resteront enracinés dans le sol. Si vous habitez une région ventée, vous pouvez ajouter des tuteurs aux extrémités de chaque rang en les liant par une ficelle tendue afin que les plantes restent droites.

Attention : le puceron noir est attiré par les cultures de fèves. Gardez un œil sur lui pour intervenir rapidement en cas d’attaque. Pour limiter les invasions, il peut être utile de planter de l’aneth entre les rangs de fèves.

La fève est très facile à entretenir. Il suffit de maintenir le sol humide en arrosant, de biner et de retirer les mauvaises herbes, et de couper les plants au-dessus du sixième étage. Cet action, appelée « pincement », permet un meilleur développement des gousses et limite les attaques de pucerons.

Semer des fèves : tous nos conseils pour de belles récoltes


Au jardin d’ornement

Travaux à effectuer au jardin d’ornement au mois de mai.

Le mois de mai est le dernier moment pour tailler vos arbustes à floraison printanière. Terminez de tailler les arbustes qui ont fini de fleurir et pensez à bien les arroser après la taille.

Taillez vos arbustes de haies.

Taillez les vivaces printanière qui ont défleuri.

Effectuer uniquement une taille d’entretien du laurier-cerise.

Taillez les lilas, les tamaris et les troènes.

C’est le dernier moment pour semer les immortelles, les capucines

Côté vivaces, vous pouvez semer en pépinière les asters. Semez les achillées, les ancolies, belles de nuit, campanules vivaces et annuelles, le lin vivace, les primevères…

Vous pouvez semer les alysses vivaces et annuelles.

Au début du moi de mai, vous pouvez encore semer les graines de cosmos en place.

Semez les dahlias, semez le lin en place, les myosotis en caissette, les ostéospermums en place, les pâquerettes en caissette.

Vous pouvez semer du gazon.

Côté bulbeuses, installer en terre vos bulbes de glaïeul.

Il est temps de planter les tubercules de dalhias car le mois de mai est la grande période pour planter vos dahlias.

Vous pouvez planter vos agératums. pensez à bien les arroser après la plantation Si vous les avez semer au mois d’avril, elles doivent être repiquées quinze jours, trois semaines après. Plantez les pélargoniums à leur place définitive.

Plantez vos plantes annuelles comme les alysses odorantes ou encore les pétunias.

Le mois de mai est le mois idéal pour la plantation des bégonias. Vous devez les plantez en dirigeant la partie creuse vers le haut.

Plantez les jeunes plants de coléus à leur place définitive, plantez les oeillets, les ostéospermums, les zinnias en place définitive également, la verveine.

Fin-mai, pensez à planter les ipomées et les mufliers à leur place définitive.

Dépotez le muguet défleuri et replantez-le, bien arrosez après la plantation.

Plantez tous vos conifères. Plantez par exemple le pin ou encore le cyprès.

Le mois de mai est la période idéale pour multiplier vos lilas par bouturage.

Multiplier par bouturage vos ampélopsis.

Côté grimpantes, vous pouvez bouturez les chèvrefeuilles.

Bouturez les azalées en trempant préalablement la base de la plante dans ne perde d’hormone.

Repiquer vos géraniums si vous les avez semé au mois d’avril dernier et replanter les en godets.

Repiquer vos pois de senteur.

Repiquez les impatiens et les lobélias que vous avez semé en avril.

Bouturez la lavande sous châssis.

Vous pouvez bouturer les passiflores., les rhododendrons, les spirées.

Bouturez les hortensias, les azalées caduques.

Bouture lilas, dahlias, asters, aubriètes.

Liez vos rosiers grimpants

Contrôler le développement des grimpantes et pensez à les lier aux structures si nécessaire.

Arrachez les mauvaises herbes qui se sont développées dans vos massifs.

Pensez à fertiliser vos bulbes.

Nettoyez vos arbustes à floraison printanière tels que les lilas ou encore les forsythias. Utilisez un sécateur ou un ciseau pour éliminer les feuilles sèches ou fanées.

Éclaircir vos fleurs d’été pour favoriser leur développement.

Éclaircir les pavots.

Les vivaces se développent très rapidement à cette période , utilisez des tuteurs pour les maintenir et éviter qu’elles ne cassent.

Paillez aux pieds des arbustes.


Le romarin peut être récolté toute l’année (d’où l’avantage de le cultiver en pot). On peut arracher simplement le haut des tiges ou quelques feuilles à la fois. En période de taille, on coupe à la base des tiges complètes que l’on peut alors faire sécher pour une utilisation ultérieure.

Au potager, le romarin pousse très bien en compagnie des carottes, choux, fenouils, pois, pommes de terre et tomates. On peut aussi le planter en compagnie du persil et du thym, dans une jardinière de fines herbes aromatiques.

On ne lui connaît pas d’associations néfastes.

Certains des objets proposés dans cet article contiennent des liens affiliés, ce qui signifie que nous recevons une petite commission d’affiliation lorsqu’un achat est effectué à partir d’un tel lien. Ne vous en faites pas, il ne vous en coûtera pas plus cher et ça nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité!


Video: Pilosella