Nouveau

Contrôle du chancre bactérien du pêcher: Comment traiter le chancre bactérien sur les pêchers

Contrôle du chancre bactérien du pêcher: Comment traiter le chancre bactérien sur les pêchers


Par: Bonnie L. Grant, agricultrice urbaine certifiée

Les maladies des fruits à noyau peuvent faire des ravages sur une culture. Les symptômes du chancre bactérien peuvent être difficiles à attraper à temps car les arbres peuvent feuilleter et fructifier normalement au départ. La maladie affecte principalement les arbres âgés de sept ans maximum. Continuez à lire pour découvrir les causes du chancre bactérien du pêcher et comment garder votre pêcher en bonne santé.

Symptômes du chancre bactérien

Le chancre bactérien du pêcher est associé à un syndrome appelé Peach Tree Short Life. Avec un nom comme celui-là, il est évident que le résultat final est sans contrôle adéquat du chancre bactérien de la pêche. C'est une mort lente qui se traduit par un arbre malsain avec peu ou pas de fruits et une disparition prématurée.

Il peut être difficile de reconnaître initialement le chancre bactérien sur les pêchers. Au moment où vos yeux peuvent voir les signes, l'arbre est probablement en grande détresse. Les bactéries causent le plus de dégâts lorsque les arbres sont dormants ou en mauvaise santé pour d'autres raisons.

Juste à la rupture des feuilles, des chancres se forment sur les tissus de la tige et du tronc. Ceux-ci développent de grandes quantités de gomme qui finissent par percer la matière végétale. Le résultat est une lésion collante, malodorante et cancéreuse. Avant cela, la plante peut subir un dépérissement de l'extrémité et une certaine déformation des feuilles. Une fois que le chancre est rempli de gomme, toute matière végétale au-delà mourra.

Quelles sont les causes du chancre bactérien de la pêche?

Le pathogène est la bactérie Pseudomonas syringae, mais ses effets reposent sur des situations conditionnelles et culturelles. La maladie progresse rapidement par temps pluvieux et frais et se disperse par temps venteux. Toute petite blessure dans une plante peut inviter à l'introduction de la maladie.

Les dommages causés par le gel et les blessures hivernales sont les moyens les plus fréquents par lesquels l'agent pathogène pénètre dans l'arbre. Le développement de la maladie s'arrête pendant les périodes chaudes, cependant, les bactéries hivernent dans les bourgeons, les marges des chancres et l'arbre lui-même. Le printemps suivant provoque plus de croissance de la maladie et de propagation potentielle.

Contrôle du chancre bactérien de la pêche

De bonnes conditions culturelles peuvent empêcher une grande partie des dommages causés par cette maladie. Lors de la plantation, sélectionnez des sites bien drainés et utilisez des porte-greffes résistants au pathogène.

Garder l'arbre en bonne santé avec la fertilisation suggérée pour la pêche, minimiser les autres problèmes de maladies et de ravageurs et des techniques d'élagage appropriées peut également diminuer les effets de la maladie. Les pratiques sanitaires sur tous les outils utilisés peuvent réduire le transfert des bactéries d'arbre en arbre. Certains producteurs suggèrent de traiter le chancre bactérien du pêcher en le taillant en janvier ou février. Retirer au moins 12 pouces (31 cm) sous les chancres et éliminer le matériel d'arbre infecté.

Une autre suggestion est une application de fongicide au cuivre juste au moment de la chute des feuilles, mais cela semble avoir un effet minime.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur les pêchers


Comment gérer les ravageurs

Pêche

Chancre bactérien

Agent pathogène: Pseudomonas syringae

(Révisé 4/10, mis à jour 4/10, pesticides mis à jour 9/15)

SYMPTÔMES ET SIGNES

Les symptômes sont les plus évidents au printemps et comprennent le dépérissement des membres avec une gomme de couleur ambrée. Il peut également y avoir des taches foliaires et une explosion de jeunes fleurs et pousses. La phase de sève acide du chancre bactérien peut ne pas montrer de gomme et de chancre, mais l'écorce interne est brune, fermentée et dégage une odeur acide. Des taches et des poches d'invasion bactérienne dans l'écorce se produisent à l'extérieur des marges du chancre. Souvent, les drageons provenant des chancres proches du niveau du sol ne s'étendent pas sous le sol.

COMMENTAIRES SUR LA MALADIE

Pseudomonas syringae est une bactérie omniprésente qui survit dans ou sur les surfaces des plantes, se propage par les éclaboussures de pluie et est favorisée par une humidité élevée et des températures basses au printemps. La maladie est pire dans les endroits bas ou sablonneux du verger. Les arbres vigoureux sont moins sensibles au chancre bactérien, tandis que les jeunes arbres, âgés de 2 à 8 ans, sont les plus touchés. Le complexe de la maladie survient rarement au cours de la première année de plantation et est très rare dans les pépinières. C'est un problème fréquent dans les situations de replantation, cependant, et la sévérité du chancre bactérien dans un verger est fortement corrélée à la présence de nématode annulaire dans le sol.

LA GESTION

La clé de la gestion du chancre bactérien est de garder les arbres aussi tolérants que possible à la maladie plutôt que d'essayer de tuer le pathogène bactérien. Les problèmes de chancre bactérien peuvent être minimisés lors de la plantation en sélectionnant soigneusement le site de plantation, en choisissant les porte-greffes les moins sensibles et en suivant les pratiques culturales recommandées concernant la taille et la fertilisation. Le chancre bactérien a tendance à affecter principalement les arbres faibles, de sorte que toute pratique de gestion qui améliore la vigueur des arbres (par exemple, une irrigation plus légère et plus fréquente, une meilleure nutrition des arbres, la gestion des nématodes, etc.) aidera à réduire l'incidence de cette maladie. Une taille retardée peut aider. Les porte-greffes Lovell Peach et Viking sont généralement plus tolérants que le Nemaguard.

Dans les sols légers et sableux et dans certains sols lourds, un contrôle a été réalisé avec une fumigation avant la plantation pour les nématodes annulaires. Une application de cuivre pendant la dormance n'est pas efficace contre le chancre bactérien.

Méthodes organiquement acceptables

Les contrôles culturaux sont acceptables pour une utilisation dans une culture certifiée biologique.

Contrôle chimique
Les applications de bactéricides n'ont aucun effet fiable sur le chancre bactérien et leur utilisation n'est pas recommandée. La fumigation avant la plantation pour lutter contre les nématodes réduit la gravité du chancre bactérien dans les vergers nouvellement plantés. Les nématodes annulaires stressent les arbres, qui les prédisposent au chancre bactérien. Les avantages de la fumigation du sol avant la plantation pour lutter contre le chancre bactérien ne durent généralement que quelques années dans certaines régions, seules des améliorations limitées de la lutte contre la maladie se produisent après la fumigation du sol.

Après la plantation, si le chancre bactérien se produit dans un verger, appliquer du nématicide autour de tous les arbres dans la zone touchée du verger sur une base annuelle jusqu'à ce que les arbres aient 8 ans.

PUBLICATION

Directives de lutte antiparasitaire UC IPM: Peach
Publication 3454 de l'UC ANR

Maladies

J. E. Adaskaveg, phytopathologie, UC Riverside
R. A. Duncan, UC Cooperative Extension Comté de Stanislaus
J. K. Hasey, UC Cooperative Extension Sutter / comtés de Yuba
K. R. Day, UC Cooperative Extension Comté de Tulare

Remerciements pour les contributions aux maladies:

Programme IPM à l'échelle de l'État, Agriculture et ressources naturelles, Université de Californie
Copyright sur l'intégralité du contenu © 2017 The Regents of the University of California. Tous les droits sont réservés.

À des fins non commerciales uniquement, tout site Web peut créer un lien direct vers cette page. POUR TOUTES LES AUTRES UTILISATIONS ou pour plus d'informations, lisez les mentions légales. Malheureusement, nous ne pouvons pas fournir de solutions individuelles à des problèmes spécifiques de ravageurs. Consultez notre page d'accueil ou, aux États-Unis, contactez votre bureau local d'extension coopérative pour obtenir de l'aide.

Agriculture and Natural Resources, Université de Californie


Voir la vidéo: M-E Dupont - Nous, psychologues, on nest pas là pour faire accepter linacceptable!



Nom commun Montant à utiliser REI ‡ PHI ‡
(Exemple de nom commercial) (les heures) (journées)
MISE À JOUR: 9/15
Lors du choix d'un pesticide, tenez compte de son utilité dans un programme de lutte intégrée contre les ravageurs en examinant ses propriétés, son efficacité, son calendrier d'application et les informations relatives à la gestion de la résistance, aux abeilles mellifères (PDF) et à l'impact environnemental. Tous les pesticides enregistrés ne sont pas répertoriés. Lisez toujours l'étiquette du produit utilisé.
PRÉPLANT
UNE. BROMURE DE MÉTHYLE * Tarifs des étiquettes Voir l'étiquette Voir l'étiquette
COMMENTAIRES: Doit être appliqué en vertu d'une exemption d'utilisation critique. Utilisez des taux plus élevés pour les sols à texture fine. Les fumigants comme le bromure de méthyle sont une source de composés organiques volatils (COV) mais ne réagissent pas avec d'autres contaminants atmosphériques qui forment l'ozone Le bromure de méthyle appauvrit l'ozone.
B. 1,3-DICHLOROPROPÈNE *
(Telone II) 27 à 35 gal / acre de diffusion 5 jours N / A
COMMENTAIRES: Ce produit à usage restreint est appliqué uniquement par des entreprises de fumigation professionnelles. En Californie, les applications doivent être appliquées sur des sols ayant une surface humide, cette tâche est difficile à réaliser sans l'utilisation d'arroseurs à moins qu'il y ait une pluie chanceuse. Ne pas inonder les terres irriguées et préparées pour atteindre ce besoin d'humidité de surface. La diffusion générale s'applique là où la résistance aux nématodes n'est pas disponible pour les nématodes dominants. Les fumigants tels que le 1,3-dichloropropène sont une source de composés organiques volatils (COV) mais sont peu réactifs avec d'autres contaminants atmosphériques qui forment l'ozone.
L'intervalle d'entrée restreint (REI) est le nombre d'heures (sauf indication contraire) entre le traitement et le moment où la zone traitée peut être pénétrée en toute sécurité sans vêtements de protection. L'intervalle pré-récolte (PHI) est le nombre de jours entre le traitement et la récolte. Dans certains cas, le REI dépasse le PHI. Le plus long de deux intervalles est le temps minimum qui doit s'écouler avant la récolte.
* Permis requis du commissaire agricole du comté pour l'achat ou l'utilisation.
N / A N'est pas applicable.