Divers

Adromischus marianiae 'Alveolatus'

Adromischus marianiae 'Alveolatus'


Succulentopedia

Adromischus marianiae 'Alveolatus'

Adromischus marianiae 'Alveolatus' est une petite plante succulente très ramifiée qui peut atteindre 15 cm de haut. Les tiges sont épaisses, ascendantes, souvent…


Adromischus Marianae F. Alveolatus - Culture et poropagation

Adromischus marianae f. alveolatus est une succulente minuscule et très ramifiée qui peut atteindre 15 centimètres de haut. Les tiges sont épaisses, ascendantes, généralement restreintes à la base, et mesurent jusqu'à 0,8 pouce (2 centimètres) de long et mesurent également environ 0,2 pouce (0,5 centimètre) de diamètre.

Les feuilles sont droites à mettre en place, généralement équilibrées, sous-sphériques à obovales ou elliptiques, verruqueuses, souvent avec de petits tubercules, gris-vert à brun grisâtre, environ 1,4 pouces (3,5 centimètres) de long et jusqu'à 0,8 pouces (2 centimètres) de large. Les fleurs sont écologiques, touchées de rose et mesurent jusqu'à 1,2 cm de long.


Adromischus marianiae & # 039Alveolatus & # 039 - jardin

Origine et habitat: Afrique du Sud, sud-ouest de la Namibie.
Habitat: Il pousse parmi les crevasses des rochers ou à l'ombre des arbustes et des buissons et forme des nattes. Il est répandu sous de nombreuses formes locales. ( Le typique Adromischus marianae var. Marianae est limité dans une petite zone sur les contreforts du Cederberg autour de Clanwilliam).

La description: Adromischus marianae est une plante succulente d'aspect bizarre avec des feuilles charnues gris-vert tachetées de brun, mais l'une des espèces les plus variables du genre et comprend d'innombrables variantes morphologiques et géographiques, chaque clone est distinct et les individus peuvent être très différents les uns des autres même à l'intérieur la même population. Certaines formes sont si différentes qu'aucune caractéristique d'identification ne permet de les relier entre elles. Les plantes cultivées ne peuvent être distinguées de manière fiable que lorsque les graines ou les détails de la source sauvage sont disponibles.
Habitude: Ériger. rarement décombent d'environ 8 cm de haut, avec des racines souvent tubéreuses.
Tige: Court, rampant ou ascendant.
Feuilles: 2-12 cm de long et x4-25 mm de large, linéaire-lancéolé à elliptique, rarement oborée, presque cylindrique avec un sillon central plus ou moins prononcé au-dessus, gris-vert à brun grisâtre. rarement avec des fleurs ou des taches. Pointe aiguë ou tronquée. Base en forme de coin. Marge au moins dans les endroits excités.
Inflorescence: Thyrse en forme d'épi à cyme à 1 fleur de 10-25 cm de haut, gris-vert.
Fleurs: Bourgeons cylindriques, légèrement rainurés. progressivement effilée vers la pointe, dressée au début. se propager plus tard. Fleurs dressées, de 1-1,2 cm de long, à 5 pétales fusionnés, rose pâle à blanc, à floraison épaisse. Lobes de la corolle de 2-3 mm de long, aigus, étalés ou recourbés, blancs à bords violets, rugueux et à poils massifs principalement dans la gorge. Anthères ne dépassant pas du tube de la corolle.
Des graines: Très petit.
Typique Adromischus marianae var. Marianae (sensu stricto): est une plante peu ramifiée, formant des touffes, atteignant 10 cm de haut avec d'épaisses racines fibreuses anciennes, feuilles assez étroites oblaucéolées à elliptiques, rarement lancéolées, concaves dessus, souvent plus ou moins tachetées de marques grises à rougeâtres plus foncées, avec une marge cornée généralement distinct de la pointe au milieu de la feuille et ressemble aux rameaux morts des buissons environnants. Il a la plus longue marge le long du bord supérieur de chaque feuille de tout A. marianae variété.

Sous-espèces, variétés, formes et cultivars de plantes appartenant au groupe Adromischus marianae

  • Adromischus geyeri Hutchison: a des feuilles cylindriques, crayeuses, marbrées de brun rougeâtre, gris-vert avec une extrémité arrondie. La marge cornée n'est souvent pas visible à l'extrémité. Distribution: Namibie du Sud. Zone de diamant n ° 1.
  • Adromischus marianae"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 15181 / Adromischus_marianae'> Adromischus marianae (Marloth) A.Berger: (var. Marianiae) a des marques grises à rougeâtres plus foncées le long des feuilles. Il a la plus longue marge le long du bord supérieur de chaque feuille de toute autre variété. Distribution: Cederberg autour de Clanwilliam.
  • Adromischus marianae F. alvéole"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 15186 / Adromischus_marianae_f._alveolatus'> Adromischus marianae f. alvéole (Hutchison) Pilbeam: similaire à f. herrei mais avec des feuilles plus courtes, moins aiguës, généralement plus robustes et à surface très rugueuse. Distribution: au nord de Concordia.
  • Adromischus marianae var. antidorcatum (Poelln.) Pilbeam: a une surface foliaire rugueuse semblable à A. marianiae "immaculatus". Comprend des formes à feuilles courtes. c'est très variable. Distribution: Namaqualand, Ouest. Et le sud du Bushmanland.
  • Adromischus marianae var. hallii"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 15196 / Adromischus_marianae_var._hallii'> Adromischus marianae var. hallii (Hutchison) Toelken: a les feuilles les plus larges et les plus épaisses du complexe A. marianiae. Les feuilles sont crayeuses, gris-vert mais des formes tachetées de rouge ont été trouvées. Répartition: sud de la Namibie, nord et ouest du Bushmanland.
  • Adromischus marianae F. herrei"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 141 / Adromischus_marianae_f._herrei'> Adromischus marianae f. herrei (W.F.Barker) Pilbeam: a les feuilles les plus rugueuses et peut ressembler à des raisins secs! C'est une petite plante, caractérisée par des feuilles pétiolées, des tiges minces et des inflorescences minces. Distribution: montagnes côtières du Namaqualand.
  • Adromischus marianae var. immaculée"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 15185 / Adromischus_marianae_var._immaculatus'> Adromischus marianae var. immaculée Uitewaal: a des feuilles cylindriques, mais avec de grandes variations de marquage et de texture. Il a généralement des feuilles légèrement rugueuses. Distribution: Sud du Namaqualand, Knersvlakte.
  • Adromischus marianae var. kubusensis"href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 15191 / Adromischus_marianae_var._kubusensis'> Adromischus marianae var. kubusensis (Uitewaal) Toelken: Forme des feuilles très variable: les feuilles unies, gris-vert varient du long cylindrique au court-gras. Distribution: montagnes du Richtersveld.
  • Adromischus marianae CV. Petit sphéroïde "href = '/ Encyclopédie / SUCCULENTS / Famille / Crassulaceae / 26197 / Adromischus_marianae_cv._Little_Spheroid'> Adromischus marianae cv. Petit sphéroïde : a des feuilles rondes superbes et très particulières. Distribution: Namaqualand, Northern Cape, Afrique du Sud.

Remarques: Tout Adromischus marianae les variétés et les formes se distinguent de toutes les autres espèces par la marge omniprésente en forme de fer à cheval, même si elle est parfois minuscule à l'extrémité.

Bibliographie: Principales références et autres conférences
1) Urs Eggli "Manuel illustré des plantes succulentes: Crassulaceae" Springer for Science, 01 / gen / 2003
2) Werner Rauh «Die großartige Welt der Sukkulenten: Anzucht und Kultur sukkulenter Pflanzen mit Ausnahme der Kakteen» Hambourg Berlin: P. Parey, flic. 1967
3) Cour D. J. «Flore succulente d'Afrique australe» A.A. Balkema, 1981
4) James Cullen, Sabina G. Knees, H. Suzanne Cubey «Les plantes à fleurs de la flore des jardins européens: un manuel pour l’identification des plantes cultivées en Europe, à la fois à l’extérieur et sous verre» Cambridge University Press, 11 / août / 2011
5) J.P. Roux "Flore de l'Afrique du Sud" 2003
6) Domitilla Raimondo «Liste rouge des plantes sud-africaines 2009» Institut national sud-africain de la biodiversité, 2009
7) Ernst Van Jaarsveld, Ben-Erik Van Wyk, Gideon Smith «Succulentes d'Afrique du Sud: un guide de la diversité régionale» Tafelberg Publishers, Limited, 01 / lug / 2000
8) Ben P. Barkhuizen "Succulentes d'Afrique australe: avec une référence spécifique aux familles succulentes trouvées en République d'Afrique du Sud et du Sud-Ouest africain" Purnell, 1978


Adromischus marianae Photo par: Valentino Vallicelli

Envoyez une photo de cette plante.

La galerie contient désormais des milliers d'images, mais il est possible d'en faire encore plus. Nous recherchons bien sûr des photos d'espèces non encore montrées dans la galerie mais pas seulement cela, nous recherchons également de meilleures photos que celles déjà présentes. Lire la suite.

Culture et propagation: Adromischus marianae est une plus belle succulente mais rarement vue en culture. Ce n'est pas l'espèce la plus facile à cultiver et très sujette à la pourriture, aussi bien au plus fort de l'hiver que de l'été. Il ne tolérera pas un arrosage excessif.
Taux de croissance: C'est une espèce à croissance relativement rapide.
Sol: Utiliser un substrat minéral bien perméable avec très peu de matière organique (tourbe, humus).
Il a besoin d'un drainage parfait pour s'épanouir.
Rempotage: Rempotage tous les 2-3 ans. Comme il est particulièrement enclin à pourrir sous le pot dans un récipient plus petit rempli de compost très poreux. Utilisez un pot avec un bon drainage. Toutes les espèces de ce genre sont heureuses dans de petits pots.
Exposition: Il pousse mieux dans une position partiellement ombragée. Il a été brûlé par le soleil s'il est exposé au soleil de midi.
Rusticité: Nécessite une température minimale de 5 ° C (mais rustique jusqu'à -7 ° C pendant de courtes périodes), avec un bon drainage et une sécheresse en hiver pour résister au froid.
Arrosage: Il prend plus d'eau que les cactus, mais laissez le sol sécher entre le trempage, à l'état sauvage, il reçoit de la pluie principalement au printemps et à l'automne. Doit avoir une atmosphère très sèche. Arrosez moins en hiver mais ne le laissez pas se ratatiner.
Ravageurs et maladies: Il est vulnérable aux cochenilles et rarement à l'échelle. Il a tendance à pourrir à partir de la base tubéreuse ou des inflorescences séchées. Si les plantes ne sont pas arrosées et «aérées» correctement, les fongicides n'aideront pas beaucoup.
Maintenance: À mesure que la plante mûrit, le centre devient nu. Quand c'est le cas, redémarrez-le à partir des coupures latérales et jetez la partie centrale. Retirez les épis de fleurs avant l'hiver.
Propagation: Se propager généralement à partir de feuilles simples (boutures de feuilles) ou de boutures de tige, la multiplication des graines est rarement utilisée. Les feuilles s'enracinent facilement et produisent de nouvelles plantes. Tordez une feuille et laissez-la sécher quelques jours, posez-la sur le sol et insérez l'extrémité de la tige partiellement dans le sol. La feuille d'origine ne doit pas être enlevée tant qu'elle n'est pas sèche. Essayez de garder la feuille un peu droite pour que les racines puissent pousser vers le bas. S'il est cultivé dans un récipient, un arrosage par le bas en immergeant le récipient est recommandé.


Voir la vidéo: 18 Admirable Adromischus with names